• ► INFINITE - ONE GREAT STEP à PARIS – L’OLYMPIA, 1er décembre 2013

    [LIVE REPORT] INFINITE

    OLYMPIA, PARIS - 1er DECEMBRE 2013

    ► INFINITE - ONE GREAT STEP à PARIS – L’OLYMPIA, 1er décembre 2013

    Il y a des concerts où avant que ça ne commence, on sait que ça va se passer différemment. Et avant, bien avant, je sentais, je ne sais pourquoi, que le concert des INFINITE serait différent de tous ceux que j’ai fait auparavant (et franchement, je me dis que depuis que j’écoute de la zik asiatique, j’en ai fait un petit paquet en fait O_O)...

    Je sentais qu’il serait différent. En positif ou en négatif, là était la question avant le concert. Parce que tout ce qui était arrivé pendant leur tournée, principalement à New-York et à Londres, j’étais franchement stressée, voire peut-être même angoissée. Des fans qui ne respectaient pas les autres fans, trop obnubilés à vouloir voir le groupe et à être vu par eux, des gens qui finissaient écrasés par les autres, sans qu’aucune personne ne fasse le moindre geste pour les aider… et lire que les membres du groupe devaient s’arrêter au bout d’une chanson, une seule chanson parce que c’était le chaos,, qu’ils devaient demander aux fans de se calmer, qu’ils étaient inquiets tout du long… je n’avais pas envie de subir ce genre de comportement, pas envie de voir un groupe qui ne pouvait pas faire leur concert comme il fallait parce que les fans ne savaient pas se contrôler… pas envie de voir un groupe être triste pendant un concert…

    Je me suis levée stressée le dimanche matin. Toujours en tête à me demander si je n’allais pas regretter de faire tous ces kilomètres pour voir un groupe qui ne serait pas lui-même après les mauvaises expériences déjà vécues, un groupe qui serait sous pression, un groupe qui serait inquiet, peut-être même un groupe qui aurait peur…

    Après quelques 4h de route et 500 bornes, on arrive à Paris. Voiture garée, métro pris, on débarque proche de l’Olympia vers 13h/13h30 et il y a déjà une queue énorme. On fait demi-tour à la recherche du MacDo… bon à priori, dans ce quartier de bourges où trône les Galeries La Fayette, le MacDo, c’est un peu une oasis dans un désert… un mirage ou carrément introuvable… On ne va pas bien loin et on va se prendre un truc à la Brioche Dorée (pas d’éclair aux diamants quelle déception T_T) et on va faire la queue après la traditionnelle photo de la ‘devanture’ de l’Olympia et du gros INFINITE dessus qui fait rêver <3

    Mais jusque là, je ne réalisais toujours pas que j’allais voir les INFINITE. Déjà, quand je vais voir un groupe japonais, j’ai du mal, mais bizarrement, quand c’est un coréen, c’est encore plus incroyable pour moi. Ca me parait tellement loin et irréel que je ne réalisais pas, même en voyant leur nom en rouge brillant. On marche un moment avant d’arriver au bout de la queue, devant un magnifique hôtel de bourges où de grosses berlines, Bentley, Mercedes et autres BMW font des allers et des retours pour déposer ou prendre des personnes certainement très importantes (en même temps, dans cet hôtel, il y avait le FIA ANNUAL ASSEMBLY 2013 du 02 au 06, non, moi non plus, je ne sais pas ce que c’est…).

    Et O rage O désespoir O chance, O joie, deux filles se posent derrière nous… puis un groupe… je pense que tout le temps d’attente, elles ont hurlé, rigolé comme des pintades et chanté les chansons des INFINITE… T___T Folle jeunesse… en parlant de jeunesse, je pense que je faisais éclater la moyenne d’âge du haut de mes 28 ans XD Bref, déjà que j’avais pas la forme, parce que bordel de merdeeeeeee, qu’est-ce qu’il faisait froid ! Bon sang, j’avais aussi des envies de meurtre. Après voilà, je ne leur en veux pas maintenant, parce qu’elles attendaient juste avec impatience le groupe et qu’elles le vivaient vraiment, mais moi j’avais tellement froid que tout m’agaçait. Comme d’habitude, le temps a paru une éternité et quand t’es à deux doigts d’abandonner, de te pendre avec la guirlande du sapin à côté de toi, enfin ça bouge ! ALLELUIA !

    Après avoir vu Jason Statham faire le voiturier, donné une pièce de 2€ à un mendiant à moitié aveugle et avoir entendu une dernière fois le groupe derrière nous chanter Destiny, enfin nous rentrons. Petit tour aux WC et hop, direction la fosse où c’est juste déjà bien bien rempli à moitié. Je vais pas vous mentir, j’étais tellement en stress que j’en avais envie de vomir. Quand on entre aussi, ils diffusent les MV des INFINITE et ça chante à tout va. En tout cas, il y a de l’ambiance. Ca se remplit tranquillement. On sort des poches et de la jupe tout ce qu’on a du planquer et on patiente.

     ► INFINITE - ONE GREAT STEP à PARIS – L’OLYMPIA, 1er décembre 2013

    Ca hurle à chaque membre, et on se rend compte déjà tout de suite que Hoya et Myungsoo (L) sont très populaires… et ho, beh Sungkyu aussi dis donc… Ne parlons pas de Dongwoo ou Woohyun… WHAT ?! Sungyeol est même acclamé… Ok, décidément, je serai toujours surprise -portant une non affection importante pour ce jeune homme et son compère, le bien-nommé Sungjong… Et quand je vois que quand Sungjong passe à l’écran, trois pelés et un tondu crient, et beh j’ai franchement eu de la peine en fait. Haut les cœurs, je décide alors que quand il passera, et même si je ne l’aime pas, je crierai pour lui, non mais !

    Alors enfin le noir arrive et commence une vidéo mettant en scène les susnommés INFINITE.

     « Le monde est vidée de toute sa musique. Plus aucune mélodie ne doit être diffusée, ni filtrée. Le groupe bosse pour l’organisation qui a interdit la musique, mais se sont des petits rebelles ces mecs, alors ils montent un plan et c’est bientôt le début de la rébellion. »

    Je vous passe les détails, mais franchement, les types sont marrants, sont beaux (Dongwoo <3) et se tapent un bon petit trip, résultat la vidéo est aguichante et prenante !

    Je ne vais pas vous faire un détail des chansons ni du concert, parce que comme à chaque fois, je ne me souviens jamais de toutes les chansons, de l’ordre et tout ça, je vais juste raconter ce que j’ai ressenti et un peu ce qui s’est passé durant ce concert si particulier.

    Comme je vous le disais avant, les INFINITE avaient eu de mauvaises expériences à New-York et Londres et c’est ça qui me faisait aussi peur, c’est leur attitude. Comment allaient-ils appréhender la France, dernière date de leur tournée européenne ? Jamais je ne m’étais autant poser de questions et peut-être que j’ai été la seule à le ressentir, mais quand ils ont débarqué et qu’ils ont commencé à performer, personnellement, j’ai ressenti comme une grosse pression et une grosse tension. Ils avaient l’air un peu crispé, tendus, enfin je ne sais pas, même si je pense que chaque groupe doit être stressé avant de monter sur scène, surtout devant un public inconnu, j’imagine qu’une fois sur place, on souffle un coup. Bref, je me sentais un peu mal à l’aise et j’avais un peu de mal à apprécier. Et non, je ne réalisais toujours pas T_T

     ► INFINITE - ONE GREAT STEP à PARIS – L’OLYMPIA, 1er décembre 2013

    Mais ouf, le public est tranquille. Pas de mouvements de foule, rien de grave à signaler. Pour le coup, je vais même dire que je l’ai trouvé un peu mou du genou. Le public, je pense, avait tellement peur de faire une connerie (et on avait tellement été mis en garde avant par les deux fanbases fançaises) que personne n’osait trop s’exciter. Quelques chansons s’enchainent quand commencent les problèmes… techniques… En fait, pendant quasiment toutes les chansons, il y a un écran derrière les membres qui diffusent des images. Et tout du long au début, il y a des traits verts, ça bugue à tout va et c’est le merdier. L’Olympia interrompt le concert quelques minutes, histoire de régler le problème et on réenchaine. Je n’arrive pas à voir si le groupe s’est relâché un peu, en tout cas, quand ils parlent pour se présenter, ça reste plutôt timide, voire un peu froid peut-être… J’ai l’impression qu’ils sont un peu sur la réserve, par peur de faire faire du grabuge dans le public. Mais en tout cas, malgré ça, ils sont tout choux et je suis ravie de voir qu’ils sont vraiment populaires en France et que certains doivent avoir un fanclub XD Ne parlons d’Hoya, il est, je crois, adoré de tous. Et oui, j’ai crié pour Sungjong na ! Et même que… pendant tout ce début de concert, je me dis quelque chose… Bordel, mais Sungyeol, avec la coiffure que tu as, tu es juste magnifique… Sale fourbe va !

     ► INFINITE - ONE GREAT STEP à PARIS – L’OLYMPIA, 1er décembre 2013

    On reprend alors et le drame 2 arrive… alors qu’ils diffusent un MV inédit, spécialement tourner pour One Great Step… ça bugue, ça lague, on n’apprécie pas ce MV comme il se doit (même s’il est bien marrant, bien que je trouve la chanson à chier XD) et de nouveau l’Olympia doit arrêter le concert pour régler ce problème sauf que cette fois… ça prend du temps… Personnellement, je pense au groupe… Déjà que les derniers concerts étaient ‘ratés’ à cause du public, maintenant, il y a les problèmes techniques… ils doivent certainement bouillir d’impatience, peut-être qu’ils sont blasés, en colère, mais je me dis que franchement, rien ne leur réussi… Et j’ai peur aussi que le public s’impatiente et que ça retombe sur le groupe et l’ambiance future… pourtant le temps passe et tout va bien, on chante de temps en temps Comeback Again, on crie histoire qu’ils sachent qu’on est toujours là et qu’on les attend patiemment, et bizarrement, je commence à me rassurer, à me dire que le public est vraiment bien… prions pour qu’au bout de ces 20 minutes d’attente, les INFINITE reviennent… en forme ?

    Et là, pour ma part, à leur retour, j’ai senti un changement énorme dans leur comportement. Pour moi, dans ce concert, il y a eu un avant et un après cette pause… Comme s’ils étaient ravis, rassurés qu’on soit encore là et de bonne humeur, ils sont revenus… métamorphosés… ils s’étaient tous mis à sourire, à sauter partout, ils avaient l’air simplement heureux d’être là. A partir de là, j’ai trouvé le concert merveilleux et de les voir aussi… en fait j’ai même pas de mot… c’est con ce que j’avais dire, mais après avoir été sur la réserve, avoir tater du terrain, et après avoir vu qu’on était là pour le concert et passer un bon moment et que oui ! on a attendu qu’ils reviennent, ils s’étaient mis à nous aimer. Ca a balancé du nounours à tout va, ça a partagé des sourires avec le public, ça a posé, ça a discuté avec le public, ça a chanté avec joie, dansé avec joie…  Bref, c’était ppffiiiouuu…

     ► INFINITE - ONE GREAT STEP à PARIS – L’OLYMPIA, 1er décembre 2013

    J’aimerai revenir quand même sur des moments intenses de ce concert, à savoir les solos/duos… Et je me souviens de chacun d’entre eux bizarrement, parce que je les ai tous trouvés incroyables. Et c’est l’une des choses dont je me souviens le plus en fait dans ce concert.

     ► INFINITE - ONE GREAT STEP à PARIS – L’OLYMPIA, 1er décembre 2013

      1/3 de Sungyeol et Sungjong

    Les deux gars que j’aimais j’aime le moins dans le groupe. Ils arrivent pour faire un duo… bon ok, qu’ils se dépêchent et passons mais non !! C’était énorme ! On se serait cru dans un club avec deux petits gars sympathiques, mignons et charismatiques aux platines. J’ai franchement adoré, ils étaient super proches du public, encore plus Sungyeol qui n’hésitait pas à s’assoir sur le bord de la scène pour être encore plus proche. C’était vraiment un grand moment de relâche et ça faisait énormément de bien…

     ► INFINITE - ONE GREAT STEP à PARIS – L’OLYMPIA, 1er décembre 2013

     Victorious Way & Special Girl des INFINITE H

    Il est clair que Hoya est méga populaire, que Dongwoo est méga populaire et alors que les INFINITE H sont méga populaires. Rien que l’intro de Victorious Way nous mettait méchamment dans l’ambiance mais alors quand est arrivé Special Girl… Cette chanson est une bombe en live, une putain de bombe ! Surtout que Hoya et Dongwoo sont de grands showmen, qu’ils savent foutre le feu, interagir avec le public et surtout, ça se voit qu’ils aiment ça, c’est incroyable… Ils savent y faire et je les ai trouvés incroyablement bons. Ils aiment la scène, ils aiment danser, ils aiment chanter et ils aiment leur public, c’est flagrant.

     ► INFINITE - ONE GREAT STEP à PARIS – L’OLYMPIA, 1er décembre 2013

       Love U Like You de L

     ► INFINITE - ONE GREAT STEP à PARIS – L’OLYMPIA, 1er décembre 2013

     Beautiful de Woohyun

    Comment dire… j’aime beaucoup Woohyun mais je le trouve d’un cucul… J’ai rarement vu quelqu’un d’aussi guimauve. Et que je te balance des cœurs, et que je te fais des cœurs, et que ma vie est un cœur géant rempli de crème à la fraise. Ce mec est un cœur sur pattes… Et moi les cœurs sur pattes… c’est vraiment vraiment pas mon truc. J’aime bien ce gars, mais il est trop guimauve… Et je connaissais un peu son solo, une chanson douce que me chantait ma maman, un truc cucul au possible, où le type va dans le public offrir une rose et une bague u_u Moi, c’est vraiment un truc qui ne me plait pas, parce que ça me gêne. Bref, il débarque, et… comment dire… déjà il chante superbement bien, mais en plus, la chanson est magnifique. Et en fait… ce type est trop chou !! Parce que je trouve qu’il ne fait pas du tout sa perf en se forçant, ce mec il est heureux de chanter cette chanson, d’aller dans le balcon et d’offrir cette rose et cette bague. Il était franchement touchant et heureux. Vraiment une superbe perf !

     ► INFINITE - ONE GREAT STEP à PARIS – L’OLYMPIA, 1er décembre 2013

     60 seconds de Sungkyu

    Je ne raffole pas de cette chanson tout comme je ne la déteste pas. J’aime la voix de Sungkyu, j’aime bien ce gamin, mais sans plus. Je n’attendais rien de cette chanson… Et… j’en ai encore des frissons en écrivant dessus. Il a commencé presque à capella, c’était sublime, magnifique, l’ambiance était feutrée… Puis la musique a enchainé avec lui et franchement… c’était magique. Il a une puissance vocale, une capacité d’interprétation, un charisme monstrueux… J’ai rarement eu autant de frissons pendant une chanson et j’en pleurais vraiment d’émotion. Un grand moment dans ce live.

    Le reste du concert était vraiment bien, ils ont quasiment fait toutes les chansons titres qui sont juste incroyables en live. La Scorpio Dance en vrai de vrai, c’est *.*. Be Mine, Nothing’s Over, The Chaser, Man In Love <3, Cover Girl qui est géniale en live. J’ai découvert quelques chansons comme Mother qui est superbe ou Still I Miss You.

    Je reste juste un peu déçue sur la chanson de fin, With… Même si c’est une ballade pas vraiment mauvaise, je trouve qu’elle n’apporte pas autant d’émotion qu’une chanson pourrait le faire pour une fin de live, alors que Julia aurait juste été merveilleuse…

     ► INFINITE - ONE GREAT STEP à PARIS – L’OLYMPIA, 1er décembre 2013

    Bien évidement, avant la fin, ils ont fait un petit speech de remerciement… j’ai rarement autant pleuré en live qu’à un moment comme ça. Leurs remerciements, leurs excuses parce qu’on a attendu dehors, leurs excuses à cause de des problèmes techniques… Et je ne sais pas si là aussi, j’étais la seule à le ressentir comme ça, mais on sent qu’ils étaient soulagés que le concert à Paris se soit bien passé et que pour le coup, la tournée européenne se soit terminée sur une note positive. Bien sur, on a eu le droit à ‘Les parisiennes sont jolies’, ‘Paris est la ville la plus magnifique du monde’, Hoya veut venir habiter là (mais lui, il est trop in love de Paris) et il veut habiter chez nous u_u Mais viens jeune homme. Et en fait, si j’ai eu l’impression qu’ils étaient soulagés, c’est que Sungkyu a dit un truc sur lequel j’ai tilté… « Les françaises, je ne vous imaginais pas du tout comme ça » et il était ravi que nous ayons été comme nous avions été. J’ai vraiment été touchée particulièrement par Sungyeol et Sungjong qui parlaient avec émotion et qui disaient vraiment des choses jolies et touchantes. Ils m’ont vraiment ému. Les autres aussi, bien évidement. Woohyun était au bord des larmes, Dongwoo habituellement souriant et joueur était extrêmement sérieux. Hoya et Sungkyu étaient fidèles à eux-mêmes, à la fois souriant et touchant. Ils partaient et l’envie de pleurer était là. Les voir partir, se dire que c’est fini et que c’était vraiment bien… Pfffiiioouuu… On traine un peu la patte à sortir, vraiment… mais il faut, parce qu’il y a 450 kms à faire pour rentrer… On est avant de monter les escaliers quand on entend de l’agitation et des cris dans la salle…

    Ils sont revenus sur scène… Ils sont revenus sur scène faire un dernier coucou aux fans… alors que tout est éteint, que ça commence à ranger la salle, ils sont revenus une dernière fois… J’ai envie de pleurer au moment où j’écris dis donc… C’est la première fois que je vois ça. Et j’en suis encore toute retournée, parce que c’est à ce moment-là, quand je ne les avais qu’à 2 mètres de moi, que j’ai réalisé que j’avais vu les INFINITE. Ils étaient tout beaux dans leur pull, souriant, étonnés qu’il y ait encore du monde, des coucous en veux-tu en voilà, des sourires à faire fondre… Ils sont repartis quelques minutes plus tard, et on a eu le droit aux deux cakes que sont Hoya et Dongwoo pour nous faire un petit show de breakdance avant de nous quitter définitivement. Aaaahhh, j’ai les yeux qui brillent encore de bonheur XD

     ► INFINITE - ONE GREAT STEP à PARIS – L’OLYMPIA, 1er décembre 2013

    (Crédit : LKIMFAN.NET)

    Et c’était The End… Vraiment The End cette fois. J’ai vraiment bien vécu ce concert après le problème technique, j’en suis ravie et j’ai vraiment adoré ce groupe. Je les adorais avant, aujourd’hui, je les aime profondément. Ils étaient tous vraiment bien, et je n’ai plus aucune aversion pour aucun des membres, j’ai un amour débordant pour Sungjong qui est en fait un garçon vraiment adorable et touchant, Sungyeol qui sait dire les mots qu’il faut et qui est adorable, Sungkyu qui en fait est un excellent leader au charme indéniable et au talent incroyable. Hoya qui aime trop son métier, ses fans et qui est un mec plein de charisme, de joie, de talent, et son vieil acolyte Dongwoo, qui lui est juste la joie de vivre à l’état pur. Il est souriant, il est joyeux, il est heureux, il est juste lui. Woohyun, cette grosse guimauve adorable XD Je l’adore ce type en fait. Et il a une putain de voix u_u Et bien sur L

    La seule chose que je regrette, c’est la salle, que je trouve vraiment inadaptée à ce genre de concert. Le plafond dans la fosse était très bas, le sol mouvant, le balcon très avancé, et pour le coup, je trouvais qu’on était vraiment trop confiné et surtout, on avait l’impression qu’ils ne nous voyaient pas plus que ça, nous qui étions dans le fond, mais Hoya n’hésitait pas à nous demander si dans le fond, ça allait XD.

    Ils ont évoqué l’idée de revenir, et il est clair, net et précis, que je me damnerai pour aller les revoir une seconde fois.

     ► INFINITE - ONE GREAT STEP à PARIS – L’OLYMPIA, 1er décembre 2013

     THANK YOU, LOVE YOU INFINITE <3

     

    Crédit photo : Mine sauf indiqué


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :